De son vrai nom Mamadou Mamoune Dia, ce jeune talibe mouride est « thiantacone » de surcroît doit être une référence pour plusieurs jeunes.
Et pour cause, il ne sous estime pas son métier. Il s’agit de la vente d’oeufs. Et de quelle manière!

C’est sur une charette tirée par un équidé, plus précisément un âne, que le jeune Dia gagne sa vie. Joignant le génie à la détermination, il à bien décoré ce qu’il considère comme son bureau et qu’il a adapté au temps. Sans aucun complexe, il propose ses services jusqu’à Malicounda et Saly.

« Nangou Nopalou » , voilà le sobriquet que lui avait donné Cheikh Bethio Thioune de son vivant du fait de sa foi inéluctable envers son guide qu’il prenait toujours pour Serigne Saliou cinquième Khalif de Bamba.

Le jeune mouride dit ne « compter sur personne pour gagner sa vie ».
« Je gère ma famille avec mes propres moyens. Le Cheikh m’a offert une maison que je me suis débrouillé à construire petit à petit » dit il pour rendre grâce à son guide spirituel en qui il ne « trouvera jamais les mots pour le remercier »
« Nangou Nopalou » un cas d’école donc pour les jeunes qui peuvent toujours y trouver un allibi pour adorer et préserver leur job.

Par Khassim Seck, correspondant permanent à Mbour