C’est dans son communiqué n°06 du 1er Février 2022 que Dr Abdourahmane Diouf et ses partisans ont analysé la situation politique et sociale sénégalaise. Ils se sont réjouis de la victoire de Serigne qui cadre avec leur perception de la reconstruction du Sénégal avec sur les « doomu daara » qui semblent plus ou moins relégués au second plan dans ce processus. Dr Abdourahmane Diouf s’est aussi félicite des victoires obtenues par l’opposition dans les grandes villes du Sénégal et a invité le régime à respecter le calendrier pour la tenue des Législatives à date échue. Non sans manquer d’inviter le gouvernement a sauver l’école et féliciter l’armée nationale dans sa mission de protection des concitoyens.

Voici l’intégralité de son communiqué

Chers Concitoyens,

Les Sénégalais étaient appelés aux urnes le 23 janvier 2022 dernier, pour élire leurs Maires et Présidents de Conseil départemental, pour la première fois au suffrage universel direct.

 

Constatant les résultats provisoires, l’opposition a remporté la victoire dans beaucoup de grandes villes dont la capitale Dakar, Rufisque, Thiès, Ziguinchor, Diourbel, etc. Sous ce registre, AWALÉ se félicite de l’élection de M. Serigne Mboup porté à la mairie de Kaolack. Son élection est symbolique des corrections à opérer dans notre pays, pour que les angles morts, les domou daara en l’occurrence, soient au cœur de la nouvelle République sénégalaise que nous voulons bâtir.

 

Le parti AWALÉ tient à adresser ses vives félicitations aux différents candidats de l’opposition qui ont gagné dans leurs localités et à encourager ceux qui n’ont pas eu la main heureuse. Ces résultats confortent toute la maturité du peuple sénégalais qui a voté dans le calme et la sérénité, malgré les irrégularités notées dans certaines localités avant et pendant le scrutin.

 

Le parti AWALÉ appelle au respect du calendrier électoral en vue des élections législatives et met en garde le gouvernement contre toutes manœuvres politiques allant dans le sens de les reporter et de vouloir casser la dynamique actuelle de l’opposition.

 

Concernant la crise scolaire, le parti AWALÉ constate avec amertume le traitement léger des revendications légitimes des syndicats d’enseignants du moyen et du secondaire (lenteurs administratives, paiement des rappels, indemnités de logement, régime indemnitaire…). A ce titre, le parti AWALÉ appelle le gouvernement au respect des accords signés le 30 avril 2018 et à les appliquer de manière effective. Les manquements du gouvernement sont intenables. Cette situation est inadmissible et incompréhensible si bien que les élèves eux-mêmes s’indignent et manifestent leur émoi. Nous les soutenons aussi fermement. Enseignants et élèves sont tous victimes d’un gouvernement qui ne sait pas faire face à ses responsabilités et ne respecte pas ses engagements.

 

Nous appelons le gouvernement à plus d’écoute et de déférence à l’endroit des acteurs de l’éducation et de nos enfants ! Le quantum horaire déficitaire a une incidence négative sur le niveau des élèves et dans la suite de leurs carrières. Le développement socio-économique qu’AWALÉ appelle de ses vœux s’accompagne assurément de capital humain bâti et moulé à travers une école performante et compétitive. Cela passe par une reconsidération et une motivation des enseignants.

 

Le parti AWALÉ s’incline devant la mémoire de nos soldats tombés au champ d’honneur et présente ses sincères condoléances aux familles éplorées et à la nation toute entière. Le parti AWALÉ souhaite également un retour sain et sauf de nos soldats qui sont entre les mains des forces du MFDC. Nous comptons sur l’expertise de notre armée nationale pour ramener la paix et la sérénité dans les rangs et à continuer à assurer notre sécurité sur l’ensemble du territoire national.

 

 

Le Président du Parti 

Dr El Hadji Abdourahmane DIOUF  

 

LA RÉDACTION