Cette histoire rocambolesque se passe à Notto Diobass, village de Pout Dagne au Sénégal. La communauté des griots interdits d’enterrer leurs morts.
Un fait inédit à Pout Dagne c’est dans la commune de Notto Diobass. Une famille griotte voulant enterrer une dame décédée a eu la grande surprise de sa vie en se voyant interdite de s’y ateler.
Selon les populations concernées les mêmes faits se sont produits à en 2019.

L’histoire a démontré que depuis des décennies « les griots étaient enterrés dans des baobabs » témoigne un villageois. Le sous prefet annonce sur les lieux le jour des faits ( lundi 27 decembre) à 9h est arrivé à 13h. Mais aucune satisfaction n’est de mise.
A cet effet les griots du village de POUT DAGNE demandent au président Adama Barro de leur « lotisser un espace pour y enterrer leurs morts ». Une manière pour elles de lancer un message au président de la République Macky Sall pour qu’il s’enquérisse de la situation.
Au moment où nous mettions sous presse on a eu par l’entremise de la TFM que la dame décédée est finalement enterrée dans un autre village.

Khassim Seck, correspondant permanent