Le ministre Yankhoba Diatara, par ailleurs candidat de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar à la Ville de Thiès est véritablement décidé à accompagner les femmes de sa localité par des financements. Il l’a réitéré avec force ce samedi 18 Décembre 2021 lors de la cérémonie de remise des premiers chèques, portée par le groupement « Diappalé Yankhoba Diatara » devant le Cybercampus.

Ayant annoncé un montant initial de 100 millions, le montant a connu une hausse de 100% para suite pour atteindre 200 millions.

Mieux, le partenaire en l’occurrence l’Union des Institutions Mutualistes Communautaires d’Epargne et de Crédit, est même décidé à encore d’élever la barre. Ousmane Thiongane, puisqu’il s’agit de lui, a annoncer qu’il est prêt à mettre une enveloppe de 500 millions.  » Compte tenu de la confiance que j’accorde au ministre, et notant l’énergie qu’il ne cesse de déployer pour accompagner les femmes pour leur autonomisation, j’annonce ici que l’IMCEC est disposée à mettre 500 millions » a lancé le Directeur de l’IMCEC, Ousmane Thiongane.

Mais malgré cet engagement, le ministre vise encore plus haut et promet de poursuivre son accompagnement des femmes comme dans le cadre de sa gestion au Conseil départemental. Il indique que s’il est élu maire, il se déploiera avec les mécanismes de la DER pour atteindre le montant d’un milliard dont les 100 millions seront injectés dans la bonification des financements déjà engagés.

Réponse à Thierno Alassane Sall

Le ministre Yankhoba Diatara qui précise ne pas  avoir encore reçu la plainte annoncée par le leader de la République des Valeurs (RV), Thierno Alassane Sall,  indique par ailleurs que les accusations sur l’origine extérieure de ces financements, sont non fondées. « Je le dis, ce sont des instruments sénégalais, par des sénégalais et pour des sénégalais, bien implantés dans le pays qui financent ce projet » a-t-il soutenu. Non sans noter que compte tenu de sa garantie de prendre en charge le remboursement des taux d’intérêts, le projet ne lui coûtera que 7 millions pour chaque 100 millions soit un taux de 7%.