Les dates du 9 au 23 décembre marquent la quinzaine de la lutte contre la corruption et la concussion.
Hier le point focal de l’OFNAC Mbour en occurrence M. Diokh professeur d’espagnol au lycée de Saly a organisé au sein dudit établissement une journée de réflexion sur la corruption.
Le thème débattu était : « votre droit, votre rôle, dites non à la corruption ».
Un thème qui a vu l’intervention du proviseur du lycée de Saly qui pense que « la cible principale doit être les élèves futurs décideurs ».
Ce sont ces mots que Mahecor Diouf a dit à l’endroit du public avant de passer la parole aux deux panelistes que sont Oustaz Yoro Coumba Ba et El Hadj Diouf.
Professeur d’arabe le premier cité a axé son exposé sur la position de l’islam face à ce fléau. Le dernier philosophe de son état a parlé de l’école qui selon lui est « le milieu dans lequel des esprits jeunes se trouvent et que par eux peut passer le message facilement ». Tout pour dire que le jeune est plus facile à éduquer car comme dit l’adage « dit moi qu’elle jeunesse tu as, je te dirai quel peuple tu seras ».

Beaucoup d’interventions ont eu lieu avec notamment celle du président de l’APE (association des parents d’élèves), ancien gendarme qui s’est désolé de la non participation massive des élèves à ce panel. Alors que poursuit t-il « ce thème devait les intéressé car étant les futurs gestionnaires de ce pays ».
La cérémonie a été édulcoré par la lecture d’un poème et la prestation d’une élève du lycée de Saly.
M.Diokh a été félicité par ses pairs pour cette initiative.
Interpellé sur la question des rapports de L’OFNAC il a relativisé et pense tout rentrera dans l’ordre.