Après la région naturelle de la Cadance ou le président du mouvement AGIR a effectué une immersion dans les tréfonds des localités visitées, voilà Thierno Bocoum au Fouta. Son constat, c’est que les peuples sont en avance les acteurs politiques.

Voici l’intégralité de son propos

En visite au Fouta, je ne cesse d’être émerveillé par l’attachement des populations à la culture et à la tradition, la ponctualité dans la pratique religieuse, la solidarité agissante.

Je ne cesse d’être émerveillé par l’authenticité des codes sociaux, l’honneur des hommes, la bravoure des femmes.

Je suis un Sané en Casamance mais au Fouta je reste un Bocoum, membre d’une communauté halpulaar engagée.

Fouta mérite mieux tout comme la Casamance.

Le Sénégal mérite mieux.

Nos peuples sont en avance sur nos hommes politiques, qui ne sont obnubilés que par leur confort personnel au détriment de celui des populations.

Le nouvel avion du président de la République aurait pu régler plusieurs difficultés dans ce pays.

Thierno Bocoum