C’est encore un universitaire crédible et légitime qui écrit.
En cela, il mérite lu et compris aux seules fins de mettre en œuvre ces précieux et opportuns conseils.
Ces pertinentes interventions des uns et des autres prouvent, à suffisance, que notre pays à les moyens intellectuels des solutions à tous ses problèmes.
Il est à souhaiter qu’on puiss mettre en commun, nos pensées, nos cœurs et nos actes aux seules fins de soustraire nos concitoyens des désastres comme celui que provoque la covid19.

C’est une zoonose qui est la conséquence directe et exclusive de nos nocives actions sur l’équilibre de nos écosystèmes. La déforestation en est la forme la plus pernicieuse car elle rend possible la transposition dans les agglomérations humaines d’animaux sauvages dont la forêt constitue l’habit naturel. Le trafic international d’animaux forestiers est aussi une forme de transposition de ceux-ci dans nos agglomérations humaines.
C’est comme si les hommes étaient en train de commettre un crime qu’on pourrait qualifier d’écocide (destruction de notre planète terre).

Tant que nous persisterons dans cette dangereuse pensée de l’anthropocentrisme (prééminence de la vie des hommes sur toutes les autres formes de vie sur terre), surviendront des pandémies aussi dévastatrices les unes que les autres. Il faut assurément promouvoir la pensée inverse du biocentrisme (égale dignité de toutes les vies sur terre)
Les respect de l’équilibre de nos écosystèmes est la plus efficace prévention primaire de l’essentiel des pandémies qui scandent l’histoire de la médecine. Sinon, nous serons toujours dans les perspectives d’une prévention secondaire tendant à éviter la récurrence des phénomènes
Albert Einstein définit la folie comme étant « le fait de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » L’humanité n’est elle pas devenue folle?
Pr Mame Thierno