Le Gouvernement du Sénégal a adopté en 2016, sa stratégie de développement du numérique dénommée « Sénégal numérique 2025 communémment appellé  SN2025 » dont l’axe 2 intitulé : « Une administration numérique au service du citoyen et des entreprises » a pour objectif d’engager la numérisation des grands registres et aussi la réalisation de projets numériques emblématiques. Ce programme vise à donner une véritable impulsion à la dématérialisation intégrale de l’administration publique.
Le ministère de l’Economie numérique, en collaboration avec le ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement du territoire, a engagé la mise en œuvre de l’adressage numérique du Sénégal avec une phase pilote qui démarre à Dakar avant le déploiement intégral sur toute l’étendue du territoire.
En prélude, des journées d’informations et de partages ont été lancées avec une première phase à l’université Gaston Berger de Saint Louis pour sensibiliser les populations sur le projet. Ces journées visent à informer sur l’interet mais surtout l’importance de ce projet dont l’aboutissement permettra  de doter le Sénégal d’un système d’adressage physique complet et aussi numérique par la mise à la disposition des populations d’une solution de géolocalisation de dernière génération, d’une base de données nationale d’adresses et d’un outil moderne de gestion et de connaissance de la ville. Il favorisera la facilitation du repérage, l’optimisation des interventions des secours, la promotion du e-commerce et des services de livraison, la contribution à une meilleure gestion des questions foncières, etc.
Pour la réussite d’un tel projet, une démarche inclusive et participative est nécessaire. Le Sénégal a consenti d’énormes efforts dans le secteur pour réaliser sa souveraineté numérique. C’est dans cette logique que dans le cadre de la réalisation de ce projet d’adressage, le génie sénégalais sera mis à compétition. Notre projet d’adressage numérique national sera réalisé par les sénégalais pour les sénégalais. Toutes les compétences et expertises dans le domaine du numérique seront mises à contribution afin de mettre en place la solution qui portera la réalisation du projet. Entre brainstorming, hackathon ou tout autre processus, il sera identifié des applications nationales et des services à grande valeur ajoutée innovantes, basées sur l’intelligence artificielle afin de doter le pays d’un syteme performant.
Ces activités sont ouvertes aux startups, aux étudiants des universités et écoles supérieures du privé et du public passionnés du développement de solutions innovantes basées sur le numérique…
Par Seynabou Diaw, correspondante