En bisbilles avec POLIMED, la structure en charge de la gestion de l’imagerie médicale dans l’Hopital Grand Mbour, la section Mbour du syndicat autonome des médecins du Sénégal (SAMES), a paralysé l’EPS ce jeudi.

Face à la presse hier, les camarades du docteur Khoudoss Mama secrétaire général du SAMES Mbour exigent la « révision de la convention » qui les lie à POLIMED.
Selon ce dernier, « le service offert par le centre POLIMED laisse à désirer. Les usagers, le personnel de l’Hopital ainsi que les agents de POLIMED ne cessent de se plaindre du service et des conditions de travail ».
Le docteur Mama poursuit et ressasse « les difficultés d’accès à l’imagerie, les conditions dangereuses de travail des agents de POLIMED qui n’ont pas de moyens de protection adéquat contre les rayons X (absence de dosimètre), le manque d’appareils de radio et de scanner adéquats, l’usurpation de fonction médico technique du chef de service de la radiologie par le gestionnaire de POLIMED causant un désordre dans la gestion du travail, l’impossibilité pour l’hôpital d’offrir certains services aux malades tel que la mammographie depuis deux ans, le manque de liberté pour traiter les cas sociaux et le non respect des termes de la convention de POLIMED avec L’EPS1 de Mbour ».

Le syndicat « passera à la vitesse supérieure » martèle le docteur Khoudoss.
Pour rappel le 30 avril le SAMES local avait déposé un préavis de grève auprès de la direction de l’établissement public de santé de Mbour. Sans aucun retour favorable à leur interpellation, un mois après ils ont décidé de paralyser le système en ne procurant que le service minimum.
Un mouvement de grève beaucoup plus large est en gestation et concernera toute la région de Thies et le reste du pays avertit le docteur Malick Badiane secrétaire général regional du SAMES venu prêter main forte à ses camarades.