Chers amis je voudrai chaque semaine apporter une contribution sur la microfinance au Sénégal notamment le mode de fonctionement des Institutions de Microfinance (IMF)/Système Financier Décentralisé(SFD) au Sénégal, la réglementation, leur problématique et les ébauches de solutions pour pérenniser ce secteur de l’économie nationale qui contibue au financement de l’économie du pays .
La microfinance peut être définie comme une offre de services financiers diverses (crédit, épargne, assurance,transfert,…) destinée aux populations, ayant peu ou pas accès aux offres de services financiers classiques telles que proposees par les institutions financières classiques comme les banques commerciales(BOA,CA,
UBA,BICIS,BH..)
La loi organique 2008_47 du 03 septembre 2008 portant reglemention des systèmes financiers décentralisés (SFD) définit le SFD(CMS, PAMECAS,ACEP, Baobab,Cofina…) comme une institution dont l’objet principal est d’offrir des services financiers à des personnes qui n’ont pas accès aux opérations des banques et établissements financiers telles que définis par la loi portant réglemention bancaire et habilitée aux termes de la présente loi à fournir ces prestations.
Au Sénégal et dans la zone UEMOA on a trois structures d’institutions de microfinance (IMF) ou SFD:
1) IMCEC/COOPEC (sous forme mutualiste ou coopérative): CMS, ACEP, PAMECAS…
2) Structures sous forme sociétale (SA ou SARL): Baobab,Cofina..
3) Associative : les caisses villageoise autogérées.
Pour la prochaine je reviendrai sur l’organisation et le mode de fonctionnement des IMCEC/COOPEC.

Issa DIEYE spécialiste de la microfinance.