Dans le cadre de l’évaluation de ses activités, le Haut conseil du dialogue social a ,par le biais de sa présidente Innoncence Ntap, convoqué sa 22ème assemblée plénière.
Ceci dans le but de jauger le niveau d’exécution de ses actions et d’étaler le programme à dérouler ultérieurement.
La présidente de l’institution soutient que « malgré la pandémie les six commissions se sont réunies régulièrement ».
Actualité locale oblige, l’ancienne ministre sous Wade a, dit – elle, eu écho de la situation des travailleurs de Twyford.
Laquelle elle trouve « anormale ». Non sans exhorter la direction générale « à tout mettre en oeuvre pour installer la sérénité ».

Elle envisage de rencontrer les travailleurs durant ou après leur session.
L’entreprise spécialisée dans la fabrication de carreaux connait des tensions depuis trois ans si l’on en croit les employés qui disent vivre « l’esclavage ». Jusqu’à hier seize de leurs délégués ont été radiés. Vingt cinq (25) employés qui manifestaient pour leur apporter soutien ont été arrêtés par la gendarmerie.
Toujours dans son rôle de régulateur social, Innoncence Ntap Ndiaye interpellée sur la situation politique pense que « les moments difficiles qui ont atteint moralement les familles sénégalaises devraient mener à instaurer une cohésion sociale ».
L’institution sociale a chosi les locaux de Saly hôtel dans la station balnéaire pour dérouler sa feuille de route.

Khassim Seck, correspondant permanent