C’est l’hôtel les bougainvilliers de Saly Portudal qui a accueilli ce matin les membres de la CAOPA ( confédération africaine des professionnels de la pêche artisanale).

En prélude de cette rencontre, le secrétaire général Gaoussou Gueye est en porte à faux avec le conseil présidentiel en vue.
D’après lui « plusieurs conseils présidentiels se sont déroulés et rien n’a bougé ».
Il pense que le meilleur service qu’on peut rendre au secteur est de « proposer des rapports et des contributions écrites » en vue de changer la donne.

Partant de ce fait, il suggère d’insister sur les ressources ce qui d’après lui n’est pas au goût du jour vu le conseil des ministres dernier qui lance le prochain conseil présidentiel. Lequel conseil où il n’à été formulé que les termes( pirogues, gilets, acquaculture…). Ce qui à ses yeux n’augure pas de bons auspices car selon lui  » les ressources sont le gage d’un bon déroulement du secteur ».
« Les recommandations faites lors du conseil interministériel avec le premier ministre d’alors Abdoul Mbaye prouvent notre constance » fulmine t-il.
L’assainissement du secteur de la pêche est plus que jamais à l’ordre du jour si l’on en croit aux propos de Gaoussou Gueye qui appelle les autorités du secteur à « s’adonner à une bonne gouvernance et à une prise en compte des sénégalais qui sont prioritaires dans les différents processus de gestion du secteur ».