Les faits remontent à plus de 6 mois dans le quartier de Teffess.

La mort du jeune Doudou Faye lors du chavirement de la pirogue dans laquelle l’avait embarqué son père ne veut pour le moment pas s’estomper.
Et pour preuve une rocambolesque affaire de moeurs vire à une une tournure insoupçonnée en rapport avec cette tragédie.
Il y’a de celà 6 mois, deux amoureux L.G et sa copine S.B ont eu un rendez vous loin de toutes indiscrétions.
L’homme en a profité pour filmer sa dulcinée.
Naïf, il passe la vidéo à un de ses amis qui fait fuiter celle ci.
Mise au courant, la famille de la jeune fille porte plainte à la gendarmerie.
Le quartier de TEFESS est ameuté et les supputations allaient bon train.
A la surprise de tout le monde, l’affaire prend une autre tournure.
L.G est poursuivi pour association de malfaiteurs, trafic de migrants, mise en danger de la vie d’autrui en occurence le jeune Doudou.
Au cours de leur enquête, les enquêteurs croyaient avoir affaire à des convoyeurs.
Une erreur de personne qui pousse le tribunal à renvoyer l’affaire au 27 avril prochain.
Les deux familles selon mon confrère de Dakar actu Mbour se regardent en chiens de faïence.
Une affaire lyrique dit on dans le jargon de la comédie qui n’a pas encore connu son épilogue.