L’affaire du jeune Doudou avait défrayé la chronique au mois de novembre 2020.
Éleve en classe de quatrième le jeune de 14 ans ne rêvait que du foot.
Embarqué à bord d’une pirogue par son père, Lamine Faye qui avait déboursé la somme de 250.000 francs, le jeune pensionnaire de l’école Keur Madior rendra l’âme après le chavirement de la pirogue.
Ainsi la grande faucheuse avait emporté une cinquantaine de migrants à bord.
Le parquet avais requis deux ans ferme pour le père du gosse. Mais la clémence du tribunal a eu gain de cause pour lui en l’enfermant à 1 mois assorti d’un sursis pour homicide involontaire et association de malfaiteurs.
A la suite de cet épisode, deux pêcheurs ont eté appréhendés hier à Teffess ( quartier lebou populeux de Mbour) pour les mêmes chefs d’inculpation.
Depuis hier, ils ont bénéficié d’un retour de parquet.
Pour rappel le chef de l’état d’après une source avait donné des instructions fermes aux différents procureurs dont leur zone est concerné par ce phénomène de traquer les acteurs de cette immigration clandestine.
C’est sans doute le fruit de cette traque qui a abouti à mettre entre les filets les deux pêcheurs.