Le président Macky Sall s’est prononcé pour la première fois sur l’affaire opposant le chef de file de Pastef Ousmane Sonko a la jeune fille et non moins masseuse qui l’a accusé de viol.

Au lendemain de l’éclatement de cette affaire, il a été partagé que le président avait donné une instruction ferme à ses militants de ne pas se prononcer sur cette affaire. Cette consigne a été bien suivie par les militants et les alliés qui ont préféré laisser la justice faire son travail à la suite de sa saisine par la plaignante devant la section de recherche de la gendarmerie.

Mais, même si certains membres ont bravé cet interdit, comme Yakham Mbaye en tant qu’invité de la journaliste Maimouna Ndour Faye sur la 7TV, c’est Macky Sall qui se fera arracher un commentaire sur l’affaire par nos confrères de la RFI.

« C’est un sujet sur lequel je ne veux pas m’épancher parce que même avec la presse nationale, je ne me suis pas prononcé. Vous verrez le mal que jai a le faire sur votre antenne » a d’entrée lâché Macky Sall.

Mais sur insistance du journaliste, il donnera son commentaire.

« Encore une fois, c’est une affaire regrettable. Je ne sais pas ce qu’il en est, dans le fond. Je ne peux pas souhaiter, même à mon pire adversaire une telle situation. Maintenant, il y a une accusation, il y a des procédures, il ne faut pas qu’on mêle le président de choses qui ne le regardent pas » a expliqué Macky Sall qui se lave ainsi de toute implication ou de tout complot.  » C’est clair. Je crois que j’ai suffisamment à faire que de comploter pour des choses aussi basses » a-t-il conclu sur cette affaire.