La réunion du Conseil des Ministres de ce mercredi 03 février 2021 a été le moment choisi par le président Macky Sall pour engager de grandes manœuvres dans le secteur des médias en relation avec le numérique.

Pour relever ce pari, le chef de l’état procédera à une amnistie fiscale pour soulager la comptabilité des médias. Mieux, il baissera le coût de leurs redevances à hauteur de 70%. Non sans manquer d’insister sur le maillage du réseau de la TNT. Mais, il a pointé en direction des réseaux sociaux afin d’y opérer un contrôle plus rigoureux, tout autant que dans la qualité des programmes des télévisions.

Extraits…

Abordant la question liée à la nécessité d’une régulation optimale des fréquences radioélectriques et de la consolidation du numérique comme pilier de la modernisation de l’audiovisuel, le Président de la République informe le Conseil, avoir présidé, le vendredi 28 janvier 2021, une réunion dans ce sens, pour le renforcement de l’implantation de la Télévision Numérique Terrestre (TNT), sur toute l’étendue du territoire national.

Le Chef de l’Etat rappelle, à cet égard, au Gouvernement son engagement permanent à impulser le développement et la professionnalisation du secteur audiovisuel, à travers l’application intégrale du code de la presse et le soutien financier et fiscal exceptionnel de l’Etat aux entreprises de presse (amnistie fiscale, baisse de 70% des redevances, aide doublée en 2020, création du Fonds d’Appui au Développement de la Presse).

A cet effet, le Président de la République demande aux Ministres en charge de la Communication et de l’Economie numérique, de veiller, en relation avec le CNRA et l’ARTP, à la mise en œuvre d’une doctrine consensuelle de paiement des redevances, d’optimisation de la gestion des fréquences radioélectriques et d’encadrement de leur cession.

Le Chef de l’Etat souligne, par ailleurs, la nécessité de veiller à la qualité des programmes diffusés sur les radios et télévisions. Ces contenus doivent renforcer la paix sociale, la cohésion nationale, l’Autorité de l’Etat et les intérêts du Sénégal.

Dans le contexte de transformation digitale de notre société, le Président de la République rappelle au Gouvernement, l’impératif d’actualiser les cahiers des charges opposables aux radios et télévisions, en veillant dans le cadre de l’ancrage de la TNT, à la spécialisation distinctive des acteurs.

Le Président de la République invite, à ce sujet, le Gouvernement à asseoir (i) la souveraineté de l’Etat sur l’infrastructure TNT dans sa globalité en le transférant à la Télédiffusion du Sénégal SA (TDSSA (ii) le contrôle direct des droits de passage et (iii) l’accessibilité des décodeurs au public.

En définitive, le Chef de l’Etat demande au Gouvernement d’accorder une urgence notable à la matérialisation effective, dans tous ces aspects, du passage du Sénégal de l’analogique au numérique intégral en assurant la redondance du système.

Le Chef de l’Etat invite, enfin, le Gouvernement à mettre en place un dispositif de régulation et d’encadrement, spécifique aux réseaux sociaux.