L’entreprise anglaise Survivex, spécialisée dans le training dans les domaines des industries pétrolières et basée au Royaume-Uni, annonce avoir remporté un contrat de formation technologique pour le projet BP dans le cadre de l’exploitation des gisements de gaz naturel de Grand Tortue Ahmeyim situés sur la frontière maritime de la Mauritanie et du Sénégal. Survivex dit avoir commencé à travailler sur un contrat avec BP pour développer et offrir un programme de formation sur mesure de quatre semaines pour le personnel opérationnel sur le projet.

Concrètement, il s’agit, pour Survivex, de former le personnel de BP aux procédures et processus d’exploitation critiques pour la sécurité pour ses installations de stockage et de déchargement de production flottantes (FPSO). L’entreprise compte également développer un programme de formation qui comprendra un jumeau numérique (une sorte de clone virtuel d’un système physique ou d’un processus) en réalité virtuelle des installations de BP.

Survivex explique que grâce à ce jumeau numérique, le personnel opérationnel pourra se familiariser avec l’aménagement des installations et apprendre les systèmes d’exploitation et les procédures. Jusqu’à 100 membres du personnel suivront le programme de formation au cours des 18 à 24 prochains mois.

Will Kelly, responsable de la dotation en personnel des opérations de projet, de BP, a déclaré qu’à la suite d’un vaste processus d’appel d’offres, BP est ravi d’attribuer son nouveau contrat de formation à Survivex et à son partenaire groupe 3T Energy.

A l’échelle locale, l’Etat du Sénégal entend également se doter de ressources humaines de qualité pour mieux tirer profit de ses ressources naturelles. C’est à ce titre qu’il a été crée l’Institut national du pétrole et du gaz (INPG) qui a pour mission d’assurer la mise à niveau des agents de l’administration, de l’industrie, du secteur privé et de la société civile sur l’industrie pétrolière et gazière. Dans le même sillage, le gouvernement sénégalais, en partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), compte décaisser 2,5 milliards de FCFA pour la construction d’un centre de formation aux métiers du pétrole et du gaz.

Avec Sika Finance