Le secteur des eaux et forêts de Kolda a réalisé une importante saisie de bois le jour de fin de l’an. Dans le rapport fait par le commandant El Hadji Malick John, il ressort que le présumé coupable a reconnu les faits au bout du fil.

Voici l’intégralité du compte rendu du commandant.

Le jeudi trente- et-un décembre 2020 à 13h 33 mn, j’ai été informé par un appel téléphonique de la part d’un collaborateur de la présence d’un message publié sur Facebook faisant état d’un dépôt de bois aux abords de la forêt classée Koudora. Un lien renvoyant sur cette publication m’a également été envoyé. Aussitôt le message reçu, j’ai mené des investigations pour avoir l’emplacement exact du bois. C’est ainsi qu’on m’a orienté vers le village de Sinthiang Yaya, vers la frontière guinéenne, commune de Coumbacara.


A 13h 47, j’ai pris départ pour me rendre aux lieux indiqués en compagnie du chef de brigade forestière de Mampatim.
Après une cinquante de minute de véhicule, nous sommes arrivés au village de Sinthiang Yaya qui se trouve à moins de 2km de la frontière guinéenne. Juste derrière le village, nous avons aperçu le dépôt de bois. Les coordonnées de l’emplacement sont N 12°41’32.928’’ et W 14°35’4.194’’. Le premier constat révèle que le dépôt est constitué de billons de même longueur environ deux mètres de bois mort de différentes espèces :
• 56 billions de linké
• 20 billons de vène
• 09 billons de Dimb
• 13 billions de Khaya
Soit un total de 98 billons.

Une fois le décompte fait, nous nous sommes rendus au village de Sinthiang Yaya à environ 200 m du dépôt. Les premiers éléments de l’enquête dans ce village nous donnent le nom du sieur Bambey, habitant dans la localité qui travaille pour le compte de l’exploitant forestier le sieur Diao.
Ces informations recueillies, nous avons prononcé la saisie du bois et l’avons confié au chef de village de Sinthang Yaya monsieur Sambayél Kandé et au maire de Coumbacara Amadou Baldé.

L’exploitant forestier, le sieur Diao, joint par téléphone déclare être à Sédhiou et reconnaît être le propriétaire de ce dépôt de bois. Il déclare ne détenir aucun permis, ni autorisation du service pour la coupe de ce bois. Nous l’avons convoqué au bureau tout comme son acolyte le sieur Bambey pour des auditions au plus tard à 19h ce jour même.
Telle est l’économie de ce présent compte rendu.
Le chef de secteur

Commandant El Hadji Malick JOHN

Localisation du dépôt de bois