HALTE A L’INDIMIDATION

Va-t-on vers un remake de la fermeture de télévision Sen Tv ? En effet, l’on se souvient qu’au soir du 31 décembre 2019, le Cnra avait coupé le signal de ladite télévision. Pour ce mois de décembre, pour ne pas dire en direction de la fin de l’année 2020, année de mille incertitudes, tout porte à le croire. Et pour cause, cette fois-ci, c’est l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) qui entre en jeu. Visiblement devenu assez dérangeant de mes prises de positions sur nombre de dossiers relatifs à l’emploi des jeunes, la situation des paysans face à la campagne arachidière, ou encore les dégâts causés par les accords de pêche signés avec l’Union européenne, Dmedia, vient de recevoir une notification de l’Artp qui suscite plusieurs interrogations. L’instance de régulation nous demande de payer la somme de plus d’un milliard Cfa. « (…) Vous restez devoir à l’Artp 1.186.170.362 (un milliard trois cent-quatre-vingt-six millions cent soixante-dix-mille-dix trois cent soixante-deux Cfa».

S’IL Y A UN HIC À SIGNAÉER C’EST SUR LE MONTANT RECLAMÉ

L’Artp de préciser : «Pour rappel, les articles 28 et suivants du décret N°2019-591 du 14février 2019 portant organisation et fonctionnement de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes disposent que l’agent comptable de l’Artp, à défaut d’exécution volontaire, peut délivrer une contrainte qui comporte les effets d’un jugement. En vertu de ce qui précède, ce commandement de payer vous est servi et vaut mise en demeure», écrit l’Artp. Seulement, s’il y a un hic à signaler sur le montant réclamé, Dmedia déclare n’avoir «jamais reçu d’appels, ni de mails dans ce sens et ignore même comment cette créance est structurée». Dailleurs une correspondance leur a été servie dans ce sens pour reclamer les détails sur la créance citée en objet. Il me semble important de préciser qu’aucune télévision de la place n’a jusque-là payé de redevances télévisuelles, parce que tout simplement, elles ne peuvent pas supporter une telle charge financière. Il s’y ajoute que, depuis 2017, toutes les télévisions sont sur la Télévision numérique terrestre (TNT) et les fréquences hertziennes ont été retirées par l’Artp au profit des opérateurs de télécommunications pour la 4G.
Le signal Sentv sera-t-il à nouveau bientôt coupé ? Wait and see.