C’est en véritable talibé que le PDG de Sirius Afrique, El hadji Mbackiyou a choisi le chiffre 75 comme indicatif de son réseau Mvno. Selon certaines interprétations, ce chiffre était le numéro fétiche du 3e khalif de Bamba, en l’occurrence Serigne Abdoul Ahad. Mieux, en numérologie, c’est l’équivalent de Touba.

Après une longue attente due à un blocage de Free (ex Tigo) qui refusait d’octroyer à Promobile sa licence d’exploitation, la société Sirius Telecom Afrique a finalement choisi de travailler avec la Sonatel représenté par le Dg Sekou Drame et son adjoint Fabrice André. D’ailleurs Mbackiyou Faye qui a rappelé les énormes efforts financiers qui ont été déployés dans le cadre du partenariat avec Free sans aboutissement.  » Nous avons  payé des salaires à ne rien faire à cause de Free. Nous avons déployé des moyens à hauteur de 2 à 3 milliards. Cela ne passera pas par pertes et profits » a promis Mbackiyou Faye.

Procédant à une analyse économique du secteur des télécommunications, le PDG de Promobile souligne d’abord que sa contribution à la croissance est de 4,72% selon les données de l’ANSD soit une valeur de marché de 762, 89 milliards  et des investissements à 167 milliards. « Le secteur des télécommunications constitue le troisième contributeur à la création d’emplois après les transports et la restauration. La part des emplois générés par les télécoms est évaluée à 2,4% en 2018 co.tre 2,6% en 2017 » a informé Mbackiyou Faye.

Sans manquer de saluer ce partenariat avec la Sonatel, le patron de Promobile invite les sénégalais à en faire leur propriété et à l’accompagner.

 » Nous avons un partenariat pour commercialiser et distribuer tous les produits de Sonatel » Mbackiyou Faye.

De son côté, le Dg de la Sonatel, Sekou Drame a d’emblée conforté les propos sur Ousmane Ble Mbaye qui a « théorisé le partenariat entre Sonatel et Promobile »

Pour cette année nous allons encore investir près de 100 milliards au Sénégal avec plus de 1000 sites 4G. Nous allons augmenter nos investissements pour couvrir le pays.  » Notre partenariat avec Promobile est une première en Afrique de l’ouest. J’espèrequil permettra à Promobile d’aller de l’avant après plusieurs mois de blocage » a-t-il renseigné.