Baie de Hann : Un petit pas pour l’ONAS mais un bon de GEANT pour pres de 500.000 Senegalais des communes de Hann Mbao et Thiaroye

Evoquer le passé, rappelle une baie de Hann, port naturel aux eaux calmes, claires, poissonneuses avec du sable fin et blanc sur une plage bordée de cocotiers au Sud de la presqu’île du Cap-Vert. Elle faisait le bonheur des plaisanciers, des pêcheurs et des amateurs de belles plages.

Aujourd’hui, la baie est devenue impropre à la pêche et à la baignade. Chaque année, elle fait partie des plages interdites de baignades par la Direction de la protection civile. Les pêcheurs ont comme prises dans leurs filets souvent des déchets plastiques et des algues vertes ou rouges. L’odeur des algues qui pourrissent indispose les riverains et elles consomment l’oxygène dissous ce qui rend invivable la baie pour beaucoup d’espèces marins. La pollution de la baie est devenue une bombe écologique, une menace sur la santé publique et une cause de paupérisation des riverains.

La problématique de la baie de Hann a pratiquement traversé tous les régimes, plus de 15 années d’attente… . Le déclic s’est réellement produit en 2012 avec la forte volonté politique de son Excellence le Président Macky SALL d’en faire une priorité.

Aussi les quartiers situés le long de la baie auront un visage nouveau. Au total près de 500.000 personnes des quartiers de Hann, Thiaroye, Mbao et une partie de Pikine vivront dans un autre cadre de vie plus attrayant. Le bien-être des populations est le soubassement de la dépollution.

Les résistances à la réalisation du projet surmontées, les aspérités dans les discours et incompréhensions dans les actes dépassés, une réelle volonté politique, une mobilisation des partenaires au développement, une participation effective des populations riveraines et une équipe technique compétente, aucune possibilité de retour en arrière,

Ce 22 mai 2020 date mémorable de signature du de démarrage effectif des travaux du projet de dépollution de la baie de Hann…. Un petit pas pour l’ONAS mais un bon de GEANT pour les populations Dakaroises


Lansana Gagny Sakho DG ONAS