1021 détenus vont humer l’air de la liberté à la veille de la Korite. Le ministre de la justice vient de diffuser un communiqué informant de la décision de grace présidentielle qui permettra à ces désormais ex détenus de passer la fête aux côtés de leurs familles. Cette décision vise également à les renouer avec le tissu social.

Il s’agit de délinquants primaires, de condamnés présentant des gages de désocialisation, des mineurs et de personnes souffrant de maladies graves.