C’est par le rappel de l’injonction à lui faite par le chef de l’Etat à l’issue du conseil des ministres que Moustapha Diop reposé sin objectif.
« Comme vous avez dû le suivre dans le communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 13 mai passé, le Président de la République m’a demandé d’actualiser la stratégie nationale de développement industriel, en prenant en compte les enseignements tirés de la pandémie du Covid-19 » a soutenule ministre de l’industrie, Moustapha Diop.

Tout de même, il est conscient de l’incapacité de son département à réaliser un tel teavail parceque ne détenant pas les moyens appropriés pour l’effectuer. « Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que le secteur de l’industrie est fortement impacté par le covid-19. Mais, nous ne disposons pas d’éléments statistiques pouvant nous renseigner sur l’ampleur de la crise et les branches d’activités les plus touchées, voire les entreprises qui sont menacées de disparition » a-t-il reconnu.

C5est ainsi que le ministre a requis les compétences de l’Ansd. « C’est pour en avoir le cœur net que j’ai commandité à l’ANSD, une enquête pour mesurer l’impact réel du covid-19 sur notre secteur industriel, et les résultats de cette enquête vont nous permettre de mieux définir notre nouvelle stratégie nationale de développement industriel en cours d’actualisation » a-t-il révélé.

Le ministre de l’industrie a aussi choisi cette occasion pour préciser que cette enquête est financée par l’Agence Belge de Développement (ENABEL), que l’ONUDI, l’ANSD, et les organisations du secteur privé ont beaucoup contribué à la préparation du questionnaire qui vient d’être administré à NMA SANDERS