Dans le briefing de l’OMS ( qui se poursuit au moment où ses lignes sont écrites), Dr Adhanom Ghebreyesus, invitait les dirigeants de chaque pays à trouver souverainelent la réponse à la question des « gorgorlou ».

Dr Ghebreyesus signale que la bir de chaque individu,d’où qu’il soit issu, de pays riche ou de pays pauvre, doit être pris en compte dans les décisions prises par les dirigeants.  » Il y a des gens dont le pain quotidien dépend du travail journalier effectué. Si on doit les confiner définitivement, il faudra trouver une solution pour les venir en aide pendant les jours où semaines de leur confinement. Ces gens là, même s’ils sont plus nombreux en Afrique sont aussi dans les pays développés. Leur vie compter et il faut les considérer. C’est aussi valable pour tous ceux qui n’ont pas de domicile et qui sont dehors. C’est une affaire que chaque pays doit régler de manière souveraine. Mais, cest une question à laquelle il faudra d’abord apporter une réponse avant de décider d’un confinement général » à plaidé Dr Adhonom Ghebreyesus.