Des choses pas claires ont eu lieu. L’accident du véhicule de Pape Ale Niang a laissé planer des hectares de doutes et une masse de preuves non traitée. Au point qu’on s’interroge sur une logique de complot. Pire, une tentative d’atteinte à l’intégrité physique du journaliste.

Des zones d’ombres subsistent dans cette affaire. En réalité, cet accident qui a concerné trois véhicules dont celui du journaliste a débouché sur un fait avec seulement deux victimes.

Le véhicule fantôme qui a heurté celui du journaliste et qui la catapulté contre la seconde victime, est jusque-là 8introuvable. Et dans les comptes-rendus des uns et des autres, on n’en fait pas cas. Qui était-ce ? Où est-il?

Entre autres,voici les questions qui taraudent les esprits.

L’on renseigne que le véhicule fantôme a semblablement suivi celui du journaliste sur une longue distance. Et, ce serait au moment ou Pan se rabattait sur le côté pour lui céder la voie que ce dernier lui aurait donné un coup fort qui l’a projeté sur l’autre véhicule parqué sur le côté.

Le fait est digne d’un film de la mafia qui ne laisse aucune trace après son forfait. En dehors des impacts du choc sur le véhicule de Pape Ale Niang, aucune information n’est disponible sur le véhicule fantôme.

Puisque l’état est engagé à contenir l’insécurité dans ce pays avec des caméras dans les grandes artères et sur des points stratégiques, c’est le moment de mettre à disposition ces vidéos pour savoir ce qu’il en est.

A moins qu’on ait voulu faire de PAN un agneau du sacrifice. Si tel était l’objectif, il l’a échappé bel.

Affaire à suivre…