Le directeur général de l’agence de la maison de l’outil (Anamo), Maodo Malick Mbaye n’ a pas attendu que la nouvelle soit répandue comme de la poudre pour apporter une réponse au rapport.

C’est en véritable républicain que le DG de l’Anamo a d’abord posé le débat sur la Rfm en signalant qu’il respecte le travail des agents de la Cour des comptes. « Je salue le travail réalisé par la Cour des comptes qui est prestigieux corps de l’Etat et qui effectue un travail de controle des politiques publics » a souligné Maodo Malick Mbaye

Mais, en ce qui le concerne, il n’est nullement épinglé par cet audit. « Je précise qu’en ce qui concerne cette information judiciaire, il ne s’agit pas de poursuite ou d’une arrestation. il s’agit d’une enquête. Et le cas échéant ne saurait viser le Directeur Général que je suis. C’est l’agent comptable qui est interpellé sur des émissions de chèques. Mieux, il avait produit des réponses qui n’ont pas été pris en compte dans le rapport final » a signalé Maodo Malick Mbaye. Il estime ainsi qu’il n’ a aucune crainte à se faire. « Dans tous les cas, nous n’avons rien à nous reprocher dans la gestion de cette boite. pendant 8 ans, nous avons de notre mieux pour répondre à notre coeur de métier qui est l’insertion, la lutte contre le chômage et le sous emploi »