« Il y actuellement 407 hommes, femmes (dont 12 enceintes) et enfants à bord de l’OceanViking. Ils déclarent avoir fui une situation qui s’empirait en Libye, malgré les conditions hivernales. Avec le mauvais temps prévu, ils ont besoin d’un lieu sûr où débarquer au plus vite.

La situation en Méditerranée ce week-end a encore montré l’urgence de disposer de capacités de recherche et de sauvetage. L’OceanViking a parcouru des centaines de milles nautiques à la recherche d’embarcations en détresse alors que les équipes étaient déjà en train de s’occuper de plus de 100 personnes sur le pont.

Tous ces sauvetages se sont déroulés de nuit dans des conditions très difficiles. Alors que l’Europe dormait, les embarcations trouvées étaient surchargées, sur le point de chavirer ou se briser après des heures passées en mer sans assistance. » Frédéric Penard, directeur des opérations SOS MEDITERRANEE Suisse.