« Pendant tout mon séjour à la Caisse de Dépôts et de consignations (CDC), de septembre 2017 à juin 2019, je n’ai jamais reçu une mission de la Cour des Comptes. Je suis donc étonné de lire dans les journaux que des projets qui sont ultérieurs au passage de la Cour des comptes, notamment le projet de Tour de la Mamelle qui a été pensé, développé et financé bien après le passage de la cour des comptes. Je voudrais aussi précisé, parce qu’il est bien possible que la Cour des comptes aient critiqué le projet de logements des Mamelles en se fondant sur la loi de 2006 créant la CDC, que le rapport méconnait la loi votée en juillet 2017, avant ma nomination et qui remplaçait celle de 2006. Et cela peut se comprendre. Dans la loi de 2017, il est précisé que la CDC avait pour mission, non seulement de promouvoir les logements sociaux, mais aussi les logements de standing. c’est cela qui justifiait les projets d’investissement dans le cadre des logements de standing. quand je suis parti. il ne faut pas aussi confondre le projet de logements aux Mamelles que j’ai trouvé à la CDC et le projet de Tour de la Mamelle que j’ai initiée » s’est expliqué Aliou Sall sur la Rfm.