Lors du Café Politique organisé le samedi 25 Janvier 2020 à Bruxelles, capitale de l’Union Européenne sur les thèmes du franc CFA et de l’Eco, le collectif SORTIR DU FRANC CFA et l’association belge AFRICADEBATS ont profité de cet événement réunissant la diaspora pour dénoncer fermement l’arrestation injuste et arbitraire de l’activiste sénégalais Guy-Marius SAGNA par la justice sénégalaise aux ordres de Macky SALL.

Selon un communiqué dont nous reçu copie, c’est « parce qu’il a osé critiquer les compromissions du Président Macky SALL avec la France, sur le franc CFA notamment, parce qu’il a combattu les dérives antidémocratiques et autoritaires au Sénégal, parce qu’il a dénoncé le népotisme et la mal gouvernance au Sénégal, Guy-Marius SAGNA est emprisonné depuis le 29 novembre 2019 et toutes les demandes de libération ont été injustement refusées par le procureur de la république ».

Les signataires du document affirment avoir le sentiment que Macky SALL s’acharne sur l’activiste Guy-Marius SAGNA pour uniquement faire plaisir à Emmanuel MACRON. « Le Président français avait, en effet, intimé l’ordre aux chefs d’Etats africains de faire taire tous ceux qui luttent contre l’impérialisme de la France sur le sol africain » ont-ils rappelé.

Ils estiment que le bâillonnement de Guy-Marius SAGNA n’a pas eu l’effet escompté, la jeunesse africaine et de la diaspora continuent de dénoncer ce qui se passe au Sénégal et de plus en plus d’Africains se reconnaissent dans ce combat contre la françafrique. Le message est donc clair !, indiquent ils.

« Ce Président de la république » instrumentalise la justice de son pays  au mépris des valeurs démocratiques sénégalaises que ces prédécesseurs à la tête de l’Etat  (Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade) avaient toujours préservées » ont accusé les signataires. 

Ainsi en emprisonnant sans raisons Guy-Marius SAGNA et ses compagnons, le Président Macky SALL cherche également à installer un climat de terreur dans son pays qui fut jadis, un modèle de démocratie dans le monde.

Pas surprenant que l’ONG Economist Intelligence Unit, dans le dernier rapport sur la démocratie dans le monde, ait déclassé le Sénégal de neuf places, à la 82e place mondiale sur la liste des pays les moins démocratiques au monde. Le Président Macky SALL est coutumier des faits.

Par cet appel, nous soutenons toutes les initiatives en Afrique, au sein de la diaspora africaine et sénégalaise pour faire libérer Guy-Marius SAGNA, comme la manifestation prévue ce samedi 1er février 2020 à Paris par la diaspora sénégalaise pour exiger la libération immédiate de leur compatriote.