Rien n’arrêtera Ousmane Sonko. Révélation sur révélation, il ne cesse de mettre à nu les mauvaises pratiques des dirigeants. Hydrocarbures, Impôts et Domaines, Assemblée nationale, tout y passe.

Alors que le débat autour des 94 milliards connait un standby en attendant d’être vidé par la justice devant le camp de qui se trouve la balle dans cette affaire, Ousmane Sonko est revenu sur une nouvelle révélation sur les pratiques peu orthodoxes des gouvernants qui utilisent des procédures douteuses pour opérer des actions de mal gouvernance sur le dos du contribuable.

Incapable de poser la question et d’interpeller le ministre Abdoulaye Daouda Diallo du fait de lépuisement de son temps de parole, Ousmane Sonko ne s’est pas empéché de poursuivre son exposé aux micros des journalistes.

« Dans les procédures du Trésor, ce qu’ils font c’est ouvrir des comptes privés dans des banques privées. Il y a un compte qui s’appelle Programme de Défense des intérêts économiques et sécuritaires du Sénégal. Le ministre Abdoulaye Daouda Diallo sait de quel compte je parle » a d’abord renseigné le chef de file de Pastef.

Avant de poursuivre pour livrer une information qui fait froid dans le dos. « Dans ce compte là, on y a logé des centaines de milliards. Il est géré directement par le Directeur du Budget. C’est lui qui donne les ordres de virements. Cela est un subterfuge mis en place pour payer des milliards à des gens qui n’en ont pas droit » a encore bombardé Ousmane Sonko.

Poursuivant il s’interroge sur la supervision du compte. « Mon temps de parole est écoulé, mais j’allais lui demander de nous dire si ce compte dépend directement de la Présidence de la République ou s’il est alimenté par les fonds secrets » s’est interrogé Ousmane Sonko.

Remontant la filière, Ousmane Sonko signale que personne ne veut en parler. C’est d’ailleurs pour cela qu’il avertit que ce débat ne sera point enterré car de l’argent est souvent détourné des caisses de l’Etat.