Sur Rfm matin, Abdou Ndene Sall a invité ses camarades de parti à éviter de se prononcer sur les affaires dont les responsables ont établi une stratégie de communication en rapport avec le projet qu’ils pilotent. Cest en réponse à une interpellation sur la sortie du ministre Abdou Karim Fofana annonçant l’impossibilité du démarrage des opérations du TER.  » Pour éviter une cacophonie dans la communication, on doit laisser l’Apix en parler et bien expliquer » a suggéré Abdou Ndene Sall. Avant d’y déroger lui-même.  » Je crois comprendre qu’il avait annonce6la fin des travaux s’il n’y avait pas de glissements. Mais, il faut aussi comprendre qu’après les travaux, il y a une période de certification. Un Ter c’est comme un avion, il doit être certifié. C’est cela qui donne l’autorisation de mise en exploitation » a défendu le Directeur général de la société nationale d’exploitation du TER (SEN TER). Sur instance du journaliste rappelant la promesse de Mountaga Sy sur la Tfm Abdou Ndene Sall révèle avoir interrogé le Dg de l’Apix sur cette question.  » Il m’a dit qu’il parlait de travaux, du confinement mural et des mobilités sociales » a plaidé le Dg de la Sen Ter. En technicien, Abdou Ndene Sall signale que le Ter démarrera quand il aura son permis de mise en circulation ce qui voudra dire qu’on aura intégré l’ensemble des risques. Même s’il n’a pas voulu donner une date précise en se basant sur le caractère incontournable de la certification, il a rappelé qu’une telle procédure ne prend pas plus de deux semaines. « Je ne vais pas m’engager sur des dates » a répondu Abdou Ndene Sall.