Les contrebandiers ou les commerçants qui comptent profiter du Maoloud pour écouler leurs produits dont la date de péremption est déja dépassée sont avertis. Le service régional du commerce de Thiès a mis les bouchées double pour mettre la main sur tous les contrevenants. « Nous avons pu avoir cinq sacs de riz trouvés sur place chez un commerçant et dont les dates de péremption ont été dépassées; il y a aussi 45 kilogrammes de divers produits pharmaceutiques qui ont été retirés du marché des médicaments de la rue. On a aussi enregistré 35 kilos de margarine, 36 boites d’ananas, 30 douzaines de batteries, des brûleurs de gaz non conformes, des jus de fruits périmés ou d’origine douteuse de même que des serviettes hygiéniques de marques douteuses. Il y a aussi des ampoules non conformes » a listé le service régional qui expose ainsi les premiers résultats du travail abattu afin de préserver les populations contre l’utilisation de produits non conformes.

Le service renseigne de ce fait que les agents sont en train d’effectuer des contrôle en profondeur pour mettre la main sur tout ce qui n’est pas conforme ou impropre à la consommation.

« Dès que nous voyons quelqu’un qui enfreint la loi, la sanction tombe d’elle même. Elle va de 10 mille à 3 millions selon la gravité du délit qui peut même déboucher sur une peine de prison si le produit en question est d’utilisation dangereuse ou susceptible de créer des troubles » a prévenu le service .