La rencontre de Sérékunda, à l’initiative des organisations de la société civile du Sénégal, de la Gambie et de la Guinée Bissau a été le moment choisi par la Gambie pour annoncer son engagement ferme à lutter contre la coupe illicite de bois en provenance du Sénégal.

C’est par la voix de son ministre de le Défense que la Gambie, république soeur du Sénégal a pris des mesures fermes en appui à Dakar, pour mettre un termes à la coupe illicite de bois dont le transit est fait via le pays de Adama Barrow. « Le président a pris la décision de faire appliquer les texte contre la coupe illicite de bois en provenance du Sénégal » a d’entrée annoncé le ministre de la Défense de la Gambie Cheikh Omar Faye.

Mieux, il a révélé les réalisations déja faites dans ce sens avec des séries d’arrestation de malfaiteurs s’activant dans le domaine. « Ces derniers jours, nous avons arrété plusieurs containers remplis de bois dans le port de Banjul. Cela atteste de notre volonté à lutter contre le trafic illicite de bois en provenance du Sénégal » a renseigné le ministre Cheikh Omar Faye.

Pour lui, la préservation de la paix entre les deux pays dépend également de la protection contre ce genre d’activités illicites. « Quelle que soit la richesse de nos ressources naturelles, nous ne les utiliserons à bon escient si nous ne cultivons pas d’abord la paix. Cela nous l’avons compris et c’est la raison pour laquelle nous nous investissons résolument au respect des droits de l’homme et des textes internationaux qui nous lient aux pays de la sous région. En tout cas c’est ce que le président Adama Barrow nous a instruit de faire et nous nous y attelons » a défendu le ministre de la Défense..