L’ONG SOS Méditerranée constate avec amertume une recrudescence des départs de mineurs vers l’émigration clandestine. Depuis leur retour en Méditerranée centrale le 4 août dernier, l’ONG renseigne que ses marins-sauveteurs ont porté secours à 656 hommes, femmes et enfants lors de dix opérations de sauvetage.

Mais le plus spectaculaire c’est le grand nombre d’enfants et de mineurs enregistré. « Parmi eux, 168 mineurs soit 1 rescapé sur 4 dont la plupart voyagent seuls » a révélé SOS Méditerranée.

Pire, l’ONG regrette que ces mineurs, « comme les adultes, sont victimes de privations, de violence, la Libye, et subi l’épreuve de la traversée. Ils sont souvent méfiants et inquiets quand ils arrivent à bord de l’Ocean Viking. Puis, petit à petit, l’innocence et la curiosité propres à leur âge prennent le dessus. Il est alors temps de dessiner, de chanter et d’explorer le pont du grand navire rouge et blanc, leur nouveau terrain de jeux. Souvent, sauveteurs, marins ou docteurs prennent le relais d’un parent épuisé ou absent pour s’en occuper ».

SOS Méditerranée qui est convaincu que ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter, elle lance un appel au soutien afin de pouvoir mener à bien son action humanitaire. « Demain, d’autres tenteront la traversée, seuls ou accompagnés. Notre devoir est de les sauver. Afin de poursuivre notre mission cet hiver et au-delà, nous avons besoin de vous » a indiqué SOS Méditerranée.