Samsung first foldable smartphone, the Galaxy Fold is seen at the IFA consumer tech fair in Berlin, Germany, September 5, 2019. REUTERS/Douglas Busvine

Le géant coréen des technologies Samsung lancera vendredi son premier smartphone pliable très attendu, des mois après que des écrans défectueux aient forcé un retard embarrassant depuis sa sortie.
Le plus grand fabricant de téléphones intelligents au monde a passé près de huit ans à développer le Galaxy Fold, mais a du différer son lancement le 26 avril, après que des critiques eurent signalé des problèmes d’écran quelques jours après son utilisation.
Il s’agissait d’un revers majeur pour l’entreprise, qui espérait susciter la demande pour ses téléphones haut de gamme avec le lancement du dispositif à 2 000 dollars (7 273 Dh), dont les bénéfices ont chuté au cours des derniers trimestres, face à l’affaiblissement du marché et à la vive concurrence. des rivaux chinois.
Après des mois de « raffinage » du Fold – prêt pour la 5G sur certains marchés -, Samsung a annoncé vendredi la sortie du smartphone en Corée du Sud, suivi de certains pays, notamment des États-Unis, de l’Allemagne et de la France.
La société proposera également aux utilisateurs de Galaxy Fold un programme dans le cadre duquel elle couvrirait 70% du coût de la réparation de l’écran une fois par an d’utilisation.
Les actions de Samsung Electronics ont clôturé en hausse de 3,6% à Séoul.
Le Galaxy Fold a été largement promu en tant que « premier smartphone pliable au monde », alors que des concurrents tels que le chinois Huawei s’acharnent pour lancer des appareils similaires sur le marché.