Avec environ trois millions d’habitants, le district d’Ajegunle à Lagos, au Nigéria, est l’un des bidonvilles les plus densément peuplés du pays. Ses habitants ont du mal à se procurer de l’eau potable et des installations d’assainissement, ce qui entraîne des déchets qui jonchent les rues. L’accès à l’éducation est également un problème pour de nombreuses familles, qui ne peuvent pas payer les frais de scolarité des enfants. 

Mais avec l’aide d’une nouvelle initiative de développement durable, ces problèmes sont combattus en même temps. Connu sous le nom de projet Recycle Pay, les déchets plastiques servent de monnaie pour permettre aux parents de payer une partie des frais de scolarité de leurs enfants.

Les organisations African Clean Up Initiative et WeCyclers ont créé le projet Recycle Pay et se sont associées à la Morit International School d’Ajegunle pour y parvenir. Ils ont facilité la tâche des parents pour profiter de cette initiative. Ils doivent simplement apporter un sac de déchets plastiques dans un établissement et le faire peser. Le poids est ensuite converti en une valeur monétaire et déduit des frais dus à l’école. C’est un résultat positif pour tout le monde: l’environnement est un peu plus propre et la famille a moins de difficultés financières.

Avec BBC Afrique